monocycle.info

Le site du monocycle en France

SuperForca de retour pour la 13ième fois !

Rédigé par Yann Aucun commentaire

Il était une fois sur la planète Thorcalquier, une joyeuse bande d’Avengers à la roue libre. Ils décidèrent d’organiser une nouvelle fois cette année, leur célèbre réunion de superhéros à une roue prénommée Y’a du jeu dans ta roue.

Venant des quatre coins de la galaxie, chacun atterrit plus ou moins tard à l’astroport du complexe sportif de Thorcalquier et s’installa selon son gré. Certains dormirent sous capes de superhéros habitables, d’autres dans leur vaisseau spatial, d’autres encore dans le gymnase personnel de Spiderman.

 

Tout le monde est bien là, le week-end va commencer !

 

Déjà, les premiers affrontements commencèrent par l’intermédiaire de crosses de hockey, qui est l’arme classique dans cette région de l’univers. Terriens et demi-dieux n’eurent plus tellement la notion du temps car c’est très tard qu’ils décidèrent de cesser le combat et d’aller s’allonger horizontalement dans leurs commodités respectives (oui car c’est bien connu, les surhommes et les surfemmes ne dorment jamais).

 

Une lune de Tatooine plus tard, toutes les différentes civilisations se réveillèrent pour combattre sur leur terrain de jeu préféré.

 

Chopez le Tesseract !

 

A coup de passe a dix avec un tesseract, de béret façon Thor (son marteau étant le béret), d’épervier à la mode Birdman (oui je sais, elle était facile), de lancement de dragon ball en ayant les pieds tanqués ou enfin de Goldiateur (un savant mélange de goldorak et de gladiateur).  Toutes ces épreuves étant bien sur arbitrées par la fidèle équipe des Avengers libres.

 

Les duels sont rudes !

 

Au bout du compte, nul peuple ne réussit à se départager. Il fut donc nécessaire de mettre en place l’affrontement ultime. LE GRAND JEU DANS LA VILLE ! Un immense Sagamore ! Deux civilisations s’affrontèrent, le but du jeu fut de trouver la cachette de la divinité adverse. Pour cela, tous les coups étaient permis. Et v’la que ça virevolte dans toute la cité, que ça passe au travers de portails temporels, que ça se provoque à coup de superpouvoirs pendant toute l’après-midi. Un peu plus tard, on apprendra qu’une équipe d’homme en noirs, cousins des Avengers libres est passée avec un stylo neuralyzer pour tranquilliser une population de Thorcalquier encore sous le choc de tous ces agissements fort déroutants.

Une trêve s’annonça, on entendit sonner la mélodie du retour du Jedi provenant du tout nouvel orgue de la citadelle. En guise de boisson de paix, le fameux et non moins connu pastis bleu réunifia les armées.

 

Imaginez tous ces ètres remplis de pastis bleu.

 

Une fois la paix actée, il fut temps d'aller célébrer cette belle alliance en festoyant et dansant au rythme de danses telle que la bourée, la champenoise ou encore  la polka. On pouvait notamment y croiser les célèbres Deadpool, Kickass et Supermario ou encore les moins connus Supermono, I rhum man et Cunianman. Bref, il y avait du beau monde.  

 

Electro bal folk tronic !

 

Le lendemain matin, le moral fut au beau fixe et le beau temps au rendez-vous au-dessus de Thorcalquier. Afin de remercier les dieux de ce soudain instant pacifique, quelques prêcheurs héroïques tentèrent tant bien que mal de convaincre l’assemblée. Leur idée étant de grimper "la montagne des dieuxlurés" à mono. Une grande majorité n’écouta pas leur folie. Ils choisirent la facilité en se faisant tranquillement transporter au sommet.

 

Attention un orage de grèle derrière vous !

 

ERREUR ! Zeus et Montagnedeluros rentrèrent dans une colère noire (ou plutôt blanche) et firent s’abattre un violent orage de grêle au moment même où la descente commençait. Malheureusement, les grimpeurs matinaux ne furent pas épargnés par le châtiment.

Et c’est dans une ambiance de folie et non content de s’être retrouvés piégés sous cet orage que nos superhéros en appelèrent au démon dans le bus du retour ( preuve à l'appui ).

Aussi surprenant que cela puisse paraitre, les divinités laissèrent nos superhéros préférés aller se détendre le soir même au concert du K’fé Quoi. Un concours d’improvisation improvisé fut lancé en première partie puis de talentueux freestyleurs locaux purent faire admirer leur super technique. La soirée s’acheva donc par le concert diabolique des Basta Pai Pai.

 

Le dernier jour rayonna et il fut déjà l’heure de plier soucoupe et de rentrer en hyper vitesse. Les cieux furent étonnants de générosité et déposèrent tout un tas de mets succulents afin de faciliter les départs difficiles. Le Marché de Thorcalquier fut garni comme par exemple en fromage de brebis au romarin, en ail nouveau ou en tartelettes aux orties.

Nous avons pu nous rendre compte que normaliens et superhéros peuvent cohabiter sous le même chapiteau et en salivons déjà pour la prochaine édition. Merci Avengers Libre, merci Yvon, Sylvain et Max et tous les autres.

 

PS : J’ai pu me téléporter en 2019 et je peux vous annoncer que l’édition numéro 14 est un succès retentissant : alors courrez-y !

Rédacteur en herbe dépendant d'un jardinier en or. )--O

Les commentaires sont fermés.

Fil RSS des commentaires de cet article